BELLE REUSSITE DU TRAIL

novembre 13, 2018 by  
Filed under Edito

Le mauvais  temps ( grosse pluie d’orage ! )  a limité le nombre des enfants sur les 2 courses organisées à 17h00 et 17h15 : bravo aux courageux qui ont bravé le temps humide et les flaques d’eau : ils ont été bien récompensés de leurs efforts par une médaille et des lots ainsi qu’un ravitaillement de friandises !

 

Sensibilisation des coureurs à la sécurité : “soyons visibles ” .Le soir, les risques augmentent ! Gilet jaunes et bracelets réfléchissant indispensables !

L’association “vaincre la mucoviscidose “  présentait cette maladie génétique affectant les voies respiratoires et le système digestif : une chance de pouvoir courir !

Malgré le temps pluvieux l’après-midi , 413 coureurs se sont élancés sur les chemins de Corps-Nuds pour 16 km : sentiers mouillés mais pas trop boueux.

 

Dans une ambiance de lumière, un ravitaillement fort apprécié à mi-parcours était installé à Epron .

 

Des tunnels sous la voie ferrée donnaient du piment peu de temps avant l’arrivée.

 

Le président Eric Berthelot a pu féliciter le vainqueur, Benoit CLOUARD de Bruz athlétisme qui a remporté l’épreuve en 1h02:04 devant Laurent SUPPI  1h 04 :19 et Yann BONNAMOUR de Rennes Triathlon 1h05 :06.

Podium féminin : Sophie THOMAS de Chateaugiron en 1h16:04 devant Charlène ROBIOLLE de l’ASPPT en 1h22:24 et Nathalie GOUPIL de l’ASPPT en 1h23:28.

 

Tous nos remerciements aux nombreux bénévoles, aux propriétaires des terrains privées, la mairie, les sponsors ainsi qu’à l’association CN 2011 qui a organisé le repas festif de l’après-course.

 

 

Une partie de bénéfices sera reversée à l’association « vaincre la mucoviscidose » permettant ainsi de financer des recherches et améliorer le quotidien des malades : leur donner du souffle en courant : tout un symbole 🙂

 

 

 

 

Reconnaissance du parcours du trail par les marcheurs et coureurs

novembre 6, 2018 by  
Filed under Edito

samedi 3 novembre , les marcheurs sont venus en groupe joyeux pour parcourir une grande partie du trail

 

 

 

 

 

 

 

ils ont pu ainsi apprécier le travail de balisage et de débroussaillage réalisé la semaine précédente

 

 

les coureurs ont parcouru des chemins familiers et très agréables sous le grand soleil

 

 

 

 

 

 

 

 

nul doute que les traileurs du 10 novembre seront ravis de ce beau parcours avec des passages en tunnel sous la voie ferrée , un ravitaillement animé par un groupe de joyeux lascars et des sentiers très roulants avec de magnifiques chemins creux ! 🙂

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette sortie a été conclue par un pot sympa à Simply home

 

5 cacous au marathon vert de Rennes du 28 octobre

octobre 31, 2018 by  
Filed under Edito

Bravo à nos marathoniens qui ont réalisé de belles performances : chacun a réussi à atteindre son objectif voire être encore mieux !

 

 

 

 

 

 

 

 

Félicitations à JR pour son 1er marathon 🙂 mais certainement pas le dernier !

Etienne a ralisé la prouesse d’un negative split = le 2ème semi couru plus rapidement que le premier : il en avait encore sous les semelles !!! bravo , d’autant plus que la première partie de ce marathon est roulante alors que la 2ème partie est plus technique.

dernière info : à chaque km parcouru , un arbre est planté ( programme dans des pays ayant subi des déforestations intenses) : un bon point pour la planète ! 🙂

Dernière ligne droite pour la préparation du Trail !

octobre 29, 2018 by  
Filed under Edito

Le bureau se réunit de façon intensive pour caler les derniers préparatifs : circuit dernière modification ,débroussaillage, collage des étiquettes, salles, aménagements, parkings , sono, lumières, ravitaillement, préfecture ,courrier divers ,suivi des inscriptions, les lots et trophées,…la liste est longue et chacun a son rôle à jouer . De nombreux bénévoles nous ont déjà aidés dans les préparatifs et ils seront encore plus nombreux le jour J : un grand merci à eux !

Grâce à tous , ce trail sera une belle réussite  🙂

Les activités du CAC : il y a le choix !

octobre 29, 2018 by  
Filed under Edito

Il y en a pour toutes les envies : de la course à pied , de la marche nordique et de la PPG : ces différentes activités peuvent être pratiquées soit à l’unité soit plusieurs dans la semaine en fonction des possibilités ou des envies de chacun ; toujours un plaisir de se retrouver et de rigoler …tout en “travaillant” !

le groupe PPG à la rentrée  : le temps permettait de faire les exercices sur le terrain de foot

la PPG se déroule désormais dans la salle le mardi soir

le groupe de marche nordique prêt à partir !

 

 

 

groupe de coureurs autour de l’étang de Bougbarré

Distribution de flyers pour notre trail

octobre 15, 2018 by  
Filed under Edito, Trail

Faire la promotion de notre trail passe par l’affichage et la distribution de flyers ainsi que les réseaux sociaux bien entendu.

Merci à tous ceux qui y contribuent 🙂

Dimanche 14 octobre, Tout Rennes Court a permis une large distribution de flyers aux très nombreux participants des 10 km ou 21 km .La banderole a aussi été placée dans un endroit stratégique afin que les coureurs la voient très bien

Affiche Officielle Trail Corps Nuds By Night 2018

octobre 6, 2018 by  
Filed under Edito, News

L’affiche Officielle est enfin prête :
– vous gagnez un petit kilomètre par rapport à la dernière édition (pour le même prix
– nous remercions les différents sponsors qui nous permettent d’organiser cette nouvelle édition.
Il ne vous reste plus qu’à vous inscrire sur klikego https://www.klikego.com/inscription/corps-nuds-nature-by-night-2018/running-course-a-pied/1408585609557-3

 

Etienne a couru son premier trail en montagne à Superbesse : son récit du 30 km

août 22, 2018 by  
Filed under Edito

Après 3 années à courir en Bretagne j’avais pour objectif de participer à un trail avec + de dénivelé.

Après une semaine dans les alpes l’été dernier, nous avions décidé cette année d’opter pour l’Auvergne. et par coïncidence, l’office du tourisme  de Super Besse organisait dimanche 30 juillet dernier un trail.

Par une météo super pour courir (12-13 ° C ) je me rends vers la ligne de départ qui n’était qu’à 800 m de notre location. Après 5-10 minutes à trottiner pour m’échauffer,je me mets dans le milieu du paquet avant la ligne de départ . On est 160 à partir. Vu que je commence mes courses toujours trop vite et que pour les 30 km à venir je pense mettre 3 h 45 environ, je veux être prudent. Finalement, je retrouve un copain de Laillé qq mètres devant moi qui passe aussi ses vacances dans le coin. Mais pas question de le suivre, il va beaucoup trop vite pour moi.

A 9 h 05, le départ est donné, cela commence par une petite boucle 1.5 km qui nous fait revenir sur la ligne de départ et encouragé par les concurrents des autres courses et les familles présentes ça motive plus que 28.5 km. Les 10 km suivants ne sont que faux-plats montant et montées plus dures. Le paysage change, prairies, passage en forêt, puis prairies d’estive et sentiers où le dénivelé impose la marche. On arrive au col de la cabane.Le temps passe vite on est déjà au point le + élevé du parcours, 1850 m au puys de la Perdrix  et la vue est superbe à 360 ° ou presque. Une première descente suit, je me fais doubler par des concurrents du 15 km et certains du 30. De vrais avions !!! Vu la pente,comment font ils pour courir aussi vite sans tomber, moi qui  trouvais que je me débrouillait pas si mal, mais il y a encore du boulot. Une patate pour remonter au deuxième puys de la journée,le puys de Chambourguet avec une belle vue sur la station et sur la vallée de Chaudefour. On redescend ensuite vers le lac Pavin, le Mont St Michel du coin, où je retrouve la petite famille venue m’encourager.

2 heures de passées et je me sens plutôt pas mal. On remonte vers  le dernier puys de la journée , le Montchal avec belle vue sur une autre vallée. La courte descente est quasiment la seule partie un peu technique. On remonte enfin vers la station de Super Besse en passant par un petit marais et une partie forestière.

Je réussis à accélérer sur les 2 derniers km et finis 44 ème en 3 h 20, bien mieux que ce que je pensais au départ.

Si vous passez dans le coin le dernier dimanche de juillet, je vous le recommande. Ambiance sympa, paysage varié, superbes vues, que demander de +.

Etienne

Pour info,sur place, il y a 3 distances  30 km ( 1380 m d +), 15 km ( 700m d+), et 9 km ( 200m d+), donc le choix , si cela vous donne envie.

MERCI à TOI ETIENNE POUR CE RECIT QUI DONNE BIEN ENVIE ET , SURTOUT , BRAVO !

Remerciements à nos coachs Nelly et Pascal :)

juin 26, 2018 by  
Filed under Edito

C’est avec beaucoup de bonne humeur mais aussi efficacité que Nelly et Pascal ont su pallier à l’absence de Nicolas pendant plusieurs mois ; disponibles tous les mardis soir , ils nous ont torturés avec beaucoup de plaisir , Nelly en chanson quand la radio faisait défaut….Damien a pu parfois les seconder lors de certaines séances: merci à lui également !

Les PPgistes ont ainsi pu se retrouver avec joie et enchainer les exercices de gainage ….avec un exploit de Marie-Laure tenant 7 minutes de chaise !!! ils sont fous ces PPgistes !!!

Nous avons pu poursuivre le travail initié par Nicolas pour que ce dernier retrouve ses élèves  performants et en pleine forme à la rentrée !

 

Mille mercis à tous les 2  🙂

Damien raconte son Semi Mare Routrail : la Turballe ( 44 )

juin 26, 2018 by  
Filed under Edito

C’est l’histoire d’un défi personnel dont l’objectif était de tester ma capacité à enchaîner des  distances standard en condition de course 2 jours d’affilés.

Les 9 et 10 juin 2018, je me suis engagé le challenge « Semi Mare Routrail » à la Turballe sur la côte de Loire-Atlantique. Le challenge est assez simple, il suffit de parcourir 10 km sur route le samedi soir, départ à 18h, et 14 km nature (chemin, voie verte, plage, rochers, sentier des douanier), départ à 9h le dimanche matin.

Petit retour sur le 10 km

Le 10 km se court sur un circuit de 3,4km, pour 3 tours. Il s’est couru le samedi soir sous une forte chaleur que nous n’attendions pas forcément à ce moment-là.  Du coup, après un départ comme à mon habitude en queue de peloton, je passe la ligne de départ dans les derniers, je pars sur un rythme intéressant, une base de 10,5 km/h, mais la course ne s’est pas déroulée comme souhaitée. Le premier tour ne se passe pas trop mal, je remonte le peloton petit à petit. Le deuxième tour commence, déjà le rythme commence à faiblir. Puis c’est l’arrivée sur le port de pêche où je suis saisi par une rafale de vent frais, et là c’est le début de la galère. Le rythme continue de descendre. Nouveau passage sur la ligne d’arrivée, début du troisième et dernier tour et premier stop. La relance par la marche est totalement en mode automatique. Là c’est le mental qui prend le dessus. Heureusement, la famille est sur le dernier tiers du circuit pour relancer, mais le calvaire ne se terminera qu’une fois la ligne franchie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Place maintenant au 14km de Trail

Le lendemain matin après une soirée dédiée à la récupération, heureusement papi et mamie étaient là pour s’occuper des enfants,place à un défi d’un nouveau genre pour moi puisqu’il s’agit de mon premier Trail qui plus est sur une distance jamais réalisée depuis très très longtemps et surtout mon accident. Alors 9h05 départ. Comme la veille, départ prudent en fin de peloton mais cette fois-ci j’y reste un moment. Au bout de 2 km déjà, les positions sont figées sur 2 km puisque les chemins sont tellement étroits que le peloton avance en file indienne. Ensuite on rejoint la voie verte « VélOcéan » pour arrivée sur une des plages de Piriac Sur Mer en amont du port. Sur le port, le seul et unique ravitaillement car c’est là que les choses sérieuses commencent. En effet, fin des chemins et voie verte, mais commencement des portions de plage et rochers. Nous sommes alors au 7ème kilomètre. Première portion de plage se passe très bien puis nous approchons du sémaphore de la pointe du Castelli où les accès aux chemins ont été autorisés, mais pour atteindre ce chemin, voici les premières marches et là ça casse les pattes et les efforts de la veille commencent à se faire ressentir.La suite est reste une course au mental car je commence à payer le 10 km sous la chaleur avec une courte récupération de la veille. La course suit la chemin des douaniers jusqu’au petit Port de Lerat pour reprendre une succession de chemin assez étroits.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En conclusion, un Cacou satisfait d’avoir pu terminer ce défi un peu spécial. L’objectif initial qui était de terminer étant atteint, je prends déjà date pour l’année prochaine avec comme objectif de faire mieux en terme de performance et qui sait peut-être un challenge avec d’autres Cacous.

Page suivante »